Retour au Programme

Femmes et récompenses : vraiment ?

March 5, 2019
Chroniques

La saison des récompenses est globalement presque terminée, et en ce huit mars il est l’heure de faire un point. Un point féminisme (ce n’est pas un gros mot promis) , puisque je me suis “amusée” à regarder les nominations aux grandes récompenses et la place des femmes dans ce micmac.

Soyons précis·e·s

Je me suis intéressée à cinq cérémonies :  César, Oscars, Bafta, Golden Globes et Emmys, en me concentrant sur les longs-métrages de fiction. Pour chaque film j’ai regardé la composition de l’équipe (en général réalisateur·ices, producteur·ices et parfois scénaristes) et ai classé ces équipes en cinq catégories : équipe exclusivement masculine, exclusivement féminine, égalitaire, majoritairement masculine et enfin majoritairement féminine.


Meilleure réalisation, meilleur film, premier film, film étranger/en langue étrangère, film d’animation, scénario original, scénario adapté, drame, comédie, film britannique, série dramatique et série comique : voilà les catégories sur lesquelles je me suis penchée.

Disclaimer : il est possible qu’il y ait des erreurs, ou des imprécisions, rapport au fait que je ne suis qu’une personne.

Soyons explicatif·ve·s

Pourquoi la présence de femmes dans ces cérémonies est-elle importante ?

Plusieurs raisons :

Cet article a néanmoins été conçu pour le huit mars, la Journée Internationale des Droits des Femmes, afin de nous rappeler des inégalités, des sacrifices et des violences qui frappent toutes les femmes au quotidien ; inégalités que l'on retrouve donc au cinéma.


Soyons chauvin·e·s

Les César, c’est la cérémonie la plus suivie du cinéma français. Ils se tenaient le 22 février et étaient diffusés sur Canal + (si vous voulez un aperçu, c'est par ici : https://www.mycanal.fr/articles/cinema/cesar-2019-les-moments-les-plus-droles-de-la-44e-ceremonie). Ils récompensent dix-neuf films dans les catégories qui nous intéressent. Alors, on est comment en France niveau représentation des femmes ? Bah sans grande surprise, c’est pas ouf. Deux ont des équipes majoritairement masculines (Les chatouilles et Sauvages), une équipe est majoritairement féminine soit (L’amour fou) et deux des équipes majoritairement féminines (Pupille et Capharnaüm), ce qui nous laisse quatorze films dont l’équipe était exclusivement masculine soit :

Passion Camembert




Soyons perfide·s

Les BAFA (British Academy Film Awards) se sont déroulés le 10 février, au Royal Albert Hall à Londres (le palmarès ici). Les anglais sont-ils meilleurs que nous ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Capharnaüm est le seul film dont l’équipe est exclusivement féminine ; cinq films ont une équipe paritaire (Roma, Can you ever forgive me ?, Jersey affair, McQueen, A beautiful Day), trois films ont une équipe majoritairement masculine (La Favorite, A star is born, Stan et Ollie) et treize films ont une équipe exclusivement masculine.


J’aime les stat (c’est faux)


Soyons Sam

Ici sont regroupées deux cérémonies de récompenses : les Oscars, et la partie cinéma des Golden Globes, deux cérémonies étatsuniennes qui se sont respectivement tenues les 6 janvier et 23 février. Y a-t-il un espoir du côté de l’Oncle ?

Les Golden Globes (récap ici) d'abord :

  • Capharnaüm sauve encore la mise.
  • Roma est également la seule équipe mixte.
  • Quatre films ont une équipe à majorité masculine (La Favorite, A star is born, Ralph 2.0 et Crazy Rich Asians), ce qui nous laisse quatorze films exclusivement masculins.


Regardez les efforts que je fais pour vous


Les Oscars donc, dernière étape du cinéma. On est comment à Hollywood ?

  • Capharnaüm est TOUJOURS solitaire.
  • MAIS Roma est rejoint par Can you ever forgive me ?
  • Trois films ont une équipe majoritairement masculine (La Favorite, A star is born et Ralph 2.0).
  • Quinze films ont une équipe exclusivement masculine.

Ça fait rêver non ?

Je vous gâte



Bilan cinéma

Du coup c’est clairement pas fou. Les meilleurs élèves sont les Britanniques, et les cancres sont bien français. Petit récap en image :




Soyons petit écran

Les Golden Globes et les Emmys s’intéressent à la production télévisuelle. Est-ce que la taille de l’écran est inversement proportionnelle à la place des femmes en réalisation, production ou scénario ?

Les Emmys se sont déroulés le 17 septembre 2018. On y retrouve dix-huit nommés, répartis comme suit :

  • Une série majoritairement féminine, Glow.
  • Deux séries à équipes mixtes (Barry et Mme Maisel, femme fabuleuse).
  • Sept sont exclusivement masculines.
  • Huit sont majoritairement masculines.

Messieurs-dames, nous ne sommes toujours pas au top.


Si peu de rouge



Je ne refais pas le topo sur les Golden Globes, vous l’avez déjà eu.

Attaquons donc :

  • Deux séries à équipes mixtes, Mme Maisel, femme fabuleuse et Barry.
  • Deux sont exclusivement masculines (The Americans et Bodyguard).
  • Six sont majoritairement masculines.

Il y a donc du mieux !

La puissance du vert



Alors ?

Et bin globalement, c’est pas fou. On est sur une grande majorité de nominations masculines. Notons le fossé entre le nombre de films dont l’équipe est exclusivement masculine et ceux dont elle est féminine. Si voulez avoir une comparaison avec l’année dernière, je vous recommande cet article de Titiou Lecoq paru dans sa newsletter du 01/03/2019 et j’en profite pour vous encourager à vous y abonner, c’est une bulle de militantisme motivant toutes les semaines (et puis lisez son livre Libérées aussi qui est absolument génial ; globalement tout ce qu’elle fait est passionnant et merveilleux).

Ah et je n’ai pas pris le temps mais c’est encore plus “drôle” si l’on croise ces données avec la question du racisme, regardez si vous voulez c’est absolument renversant !


Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Plusieurs possibilités.

  • Vous pouvez soutenir les femmes de l’industrie en allant voir leurs films et leurs séries.
  • Vous pouvez entrer dans la boucle du bouche-à-oreille et leur faire de la pub.
  • Vous pouvez vous rappeler au quotidien de leur existence et de leur combat, à l’image de celui des seize autrices de Noire n’est pas mon métier dont on a entendu parler à Cannes en 2018.
  • Vous pouvez encourager vos copines, vos potes, vos sœurs, vos cousines, vos filles, vos mères… qui veulent se lancer dans l’audiovisuel et vous-mêmes.
  • Vous pouvez ne pas descendre celles qui se sont lancées et que vous n’appréciez pas sur leurs réseaux sociaux, et à l’inverse féliciter celles dont vous appréciez le travail.


Bon huit mars à tou·te·s, et n’oubliez pas que tout ce qui est dénoncé aujourd’hui existera aussi demain et qu’il va falloir continuer.



Le Comte Gracula

Serievore avide de sucre, j'aime Les vieux papiers et Les films récents. Dans mon panthéon se trouvent Kaamelott, Veronica Mars, La cité de la peur et beaucoup de dessins animés. Vous me retrouverez surtout dans des chroniques, et si elles n'ont pas au moins un mini angle sociologique ou sociétal appelez Mulder et Scully !

Plus d'articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form