Retour au Programme

TGS 2017 : Le saviez-vous ?

January 14, 2018
TGS

Avec son foisonnement de professionnels du cinéma, des séries et des jeux vidéo, le Toulouse Game Show est riche en anecdotes et petites histoires croustillantes que nos chroniqueuses ont glanées au fil de leurs rencontres et de leurs déambulations dans le salon. En voici une synthèse - non exhaustive !

Rencontre avec les acteurs Peter Weller, Frankie Muniz et James Marsters, le samedi 2 décembre à 15h15.

 

‍Crédit photo © L'écran

Frankie Muniz

  • Il adorerait qu’une réunion Malcolm se fasse mais pour l’instant il n’y a eu que des discussions informelles entre les membres de la série.

  • L’acteur confirme qu’il n’a que très peu de souvenirs de ses années Malcolm suite à de nombreux problèmes de santé mais se rappelle du tournage de la scène finale comme très émouvant : « c’était très triste de se rendre compte que c’était la fin mais nous étions aussi très fiers et heureux de ce que nous avions accompli ». 

 

  • L’acteur n’a regardé la série, pour la première fois, que cet été...

  • Concernant ses projets à venir, il va jouer dans le thriller psychologique The Black String, réalisé par Brian Hanson et co-écrit pas Richard Handley, où il campera un personnage qu’il dit avoir adoré jouer . 

  • Malgré son amnésie partielle, Frankie Muniz se rappelle clairement de sa rencontre avec Bryan Cranston, le jour du tournage de l’épisode pilote. Cranston était totalement nu et en train de se faire raser le dos quand il lui a dit « Salut  ! Je suis ton père  ! »

 

Peter Weller

  • L’acteur parle français  ! Il a mené la conférence en alternant anglais et français  !

 

  • Lorsqu’il lui a été demandé avec quel réalisateur il a préféré travailler, Peter Weller a expliqué que la préparation d’un rôle et d’un film reste la même mais que l’énergie d’un réalisateur varie. Il parle de Verhoeven « [dont] l’énergie vient de Mars, c’est quelqu’un qui crie et qui parle très fort » qu’il compare à Cronenberg « qui est calme, réservé et au côté précieux ». Le rôle de réalisateur lui plaît plus que celui d’acteur, comme c’est le cas pour la plupart des acteurs qui ont pu passer de l’autre côté de la caméra.

  • Lorsqu’un membre de l’audience lui demande de faire la danse du robot, en référence à son rôle de Robocop, Peter Weller répond qu’il peut tout jouer en tant que robot mais ne le fait que contre une grosse somme d’argent, créant l’hilarité dans le public.

 

James Marsters

  • L’acteur explique qu’à tourner 8 à 12 heures par jour pendant plusieurs années, les acteurs finissent par oublier certains passages de leur passé dans une série. Il raconte que les acteurs de Buffy contre les vampires avaient pour jeu d’essayer de se rappeler ce qu’ils avaient tourné le matin même.

  • Dans la saison 3 de Buffy, Spike est dans sa voiture et est réveillé par le soleil qui brûle sa peau. James Marsters tenait à faire la scène lui-même, sans doublure, contre les indications de son équipe. Le feu que l’on voit dans les films et séries est tout à fait réel et les cascadeurs et doublures ont quatre secondes maximum pour l’éteindre. À l’époque, il s’agissait de sa dernière scène et il n’était pas encore prévu qu’il reprenne son rôle par la suite. Il a donc insisté pour faire la scène mais a gardé le feu sur le bras pendant 8 secondes et était tellement embarrassé qu’il a caché son bras couvert de cloques et s’est rendu lui-même à l’hôpital.

  • L’acteur a présenté ses plus plates excuses au public pour son rôle dans le film très détesté Dragonball : Evolution. Il explique qu’un budget quatre fois plus gros avait été annoncé et qu’il était trop tard pour sortir de son contrat lorsqu’il a appris les réelles conditions de tournage. Il en est encore plus désolé qu’il considère Dragonball comme un très bon modèle de masculinité, notamment à travers le personnage très humble de Goku.

 

  • La scène de Buffy qui lui a le plus plu était celle où il récupère son âme alors qu’il brûle sur une croix. Scène qu’il considère très importante. D’ailleurs, alors qu’il était persuadé d’avoir très bien mené sa performance, Joss Whedon, très loin de cet avis, a choisi de la tourner une nouvelle fois.  

 

  • L’acteur continue de nous montrer l’envers du décor et parle d’une scène entre Buffy et Spike, dans la saison 6 : la scène commence par une bagarre et Spike s’accroche à un chandelier accroché au plafond pour donner un coup à Buffy. Une nouvelle fois, James Marsters a voulu faire la cascade lui-même, mais après s’être brûlé le bras en voulant lui-même prendre feu pour une scène de la saison 3, c’est bien sûr un cascadeur qui a réalisé la cascade. Malheureusement, le chandelier s’est détaché du plafond et est tombé sur le visage du cascadeur qui, après quelques temps à l’hôpital, a récupéré et retrouvé toute sa forme. Tout ça pour dire que James Marsters a fini par arrêter de vouloir faire les cascades lui-même ! 

 

Conférence "Les maisons hantées toulousaines"

  • Apparitions dans les télés, fantômes qui parlent au téléphone, ombres mouvantes et inquiétantes… Tout ça vous effraie ? Et il y a de quoi ! Tout cet imaginaire autour des fantômes et de la possession est directement hérité du cinéma, qui a beaucoup marqué notre vision de la chose. Pourtant, rassurez-vous : selon Yves Lignon, spécialiste scientifique du paranormal, tout ça est totalement faux !

  • Faux au point que Steven Spielberg, durant le tournage de son filmPoltergeist, aurait demandé à avoir de vrais dossiers sur les apparitions de fantômes recensées par des instances scientifiques. Il aurait trouvé les phénomènes décrits si ennuyeux qu’il aurait décidé de tout inventer pour les rendre plus impressionnants pour le cinéma !

  • Car oui, le paranormal est un phénomène scientifique reconnu, mais il est souvent bien plat dans la réalité : les seuls cas concrets et légitimes recensés par Yves Lignon durant sa carrière furent des déplacements d’objets… Rien de bien impressionnant donc ! Nous pouvons dormir sur nos deux oreilles, et nous remettre un petit Paranormal Activity avant d’aller nous coucher..

Conférence Les COMICS LGBT : Somewhere over the rainbow

  • Wonder Woman, comics créé dans les années 50, a beaucoup choqué à sa sortie. En effet, l’île sur laquelle elle vit n’est peuplée que de femmes… Et très tôt des associations catholiques ont cherché à censurer l’œuvre ! Une censure qui continue 70 ans après, puisque l’adaptation cinématographique de Wonder Woman a été censurée à sa sortie dans de nombreux pays (mais pour des raisons différentes...).

  • Mais saviez-vous que Batman choquait aussi ? Eh oui, dans la prime jeunesse de notre héros chauve-souris, il s’avère qu’il partageait la couche de Robin… En tout bien tout honneur selon les créateurs de la série, mais cela a suffi à faire interdire plusieurs comics de Batman ! Ces scandales seront à l’origine de la publication du livreSeduction of the innocence, qui accuse les comics de pervertir la jeunesse. Un livre qui aura des répercussions si puissantes que les comics vont s’autocensurer durant des années 

  • Le premier auteur mainstream à tenter de mettre des personnages LGBT dans ses comics fut Alan Moore, avec son Watchmen dans les années 80. Une première qui a marqué, et dont les X-MEN se sont inspirés en mettant énormément de sous-textes homoérotiques dans les dialogues. La métaphore des mutants rejetés par la société et contraints de se cacher… Toute ressemblance avec des faits existants serait bien sûr fortuite !

  • Après le massacre d’Orlando en juin 2016, les grands noms américains du comics se sont regroupés en un collectif et ont édité le comics Love is Love, dont la totalité des fonds a été reversée aux familles des victimes.  

‍ ‍Crédit photo © L'écran

Fox

Quelques mots sur Fox : Non, elle n’a rien d’un renard, pas même les moustaches ! En revanche, elle a un petit penchant pour le cinéma américain (mais pas nécessairement les grosses productions qui ne cherchent qu’à faire du profit !). Pour elle, se plonger dans un film c’est s’évader mais aussi interroger le monde qui nous entoure et se questionner soi-même.

Plus d'articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form